Culture et Production

Une culture pas comme les autres…
La caméline possède également des atouts forts appréciés dans le secteur agronomique. En effet, cette plante a comme propriété de recouvrir densément le sol, ce qui évite la prolifération des «mauvaises herbes». C’est la raison pour laquelle la caméline est généralement cultivée en association avec d’autres plantes comme la lentille, l’orge, le blé et le pois protéagineux. La caméline, qui a été utilisée pour la production de notre huile, a été cultivée en association avec le pois protéagineux. D’une hauteur de 40 à 120 cm, la plante de caméline sert ainsi de tuteur aux pois. C’est en outre une plante qui résiste très bien aux ravageurs et maladies. Il s’agit de propriétés qui sont appréciées par la branche bio.

La caméline est cultivée principalement dans la région de Juriens dans le canton Vaud, Suisse.


De la graine à l’huile de caméline

Après la moisson, les graines sont triées afin de les séparer des végétaux indésirables. Les graines de caméline sont ensuite entreposées dans un local où elles sont séchées. Afin de garantir une excellente qualité d'huile, il est important de maintenir le taux d'humidité en-dessous de 6%. Après le séchage, les graines sont livrées au moulin où elles sont broyées mécaniquement jusqu’à l’obtention d’une pâte fine. La masse ainsi obtenue est ensuite pressée à froid.  Il y a alors séparation de l’huile et de la matière sèche (tourteau).
L’huile extraite est ensuite filtrée à basse pression afin d’éliminer les impuretés restantes. Après cette étape, l’huile de caméline est conditionnée en bouteille.
Le tourteau de caméline, riche en substances nutritives, est utilisé comme complément alimentaire des bovins.